Traditions et coutumes russes

        La Russie est un pays véritablement unique, qui, à côté de la culture moderne développée, garde avec soin les traditions nationales dont les racines sont datées non seulement de la période du christianisme, mais de celle du paganisme. Les Russes continuent à célébrer les fêtes païennes, croient à de nombreuses marques populaires et aux légendes.73_1
Le christianisme a offert aux Russes les fêtes remarquables, comme Pâque, Noël et le rite du Baptême, et le paganisme – le Mardi gras et Ivan Kupala.

         Un russe sur quatre déclare croire aux présages. Il peut s’agir du miroir brisé comme du sel renversé, du chat noir, ou du couteau qui tombe de la table. Tous ces signes annoncent quelque chose d’imprévu, généralement la venue d’un invité indésirable. Pour que cette personne ne vienne pas, les russes frappent du poing sur le sol en disant : « reste chez toi »

         Selon la tradition russe, il est indispensable de s’asseoir sur son bagage avant un long voyage, afin que tout se passe bien. Comme s’il pleut, quand on commence un voyage, c’est signe de chance.

          Ne jamais se serrer la main, on ne s’embrasse pas, on ne se parle pas sur le seuil d’une porte : cela porte malchance ! (il semblerait que cette croyance vienne du fait que les pas de portes n’étaient pas très solides )

         Si quelqu’un nous marche sur le pied, il faut en retour lui marcher aussi sur un pied, et ce, afin d’éviter les futurs conflits !

On ne se marie pas en mai !

       Vous vous rendez compte que vous avez oublié quelque chose en partant. Ne revenez pas le chercher cela porte la poisse !

        Si une femme vient vers nous avec des seaux vides, il faut fuir d’urgence, c’est un mauvais présage !! Et pour contrer le mauvais oeil, il faut en plus pincer avec les doigts un bouton de sa chemise et se mordre la langue !

        L’art de la galanterie s’exerce en tous lieux et en toutes circonstances. Que ce soit pour céder sa place dans le métro, tenir une porte ou aider à descendre un marchepied. N’importe quelle femme appréciera qu’un homme l’aide à passer son manteau, lui allume sa cigarette ou, comble de l’élégance, la salue d’un baisemain !